La vue du ciel exalte jusqu'à l'oubli 
Encore une histoire de ciel, un peu plus récente celle-ci car il s'agit d'un texte de Villiers de l'Isle Adam, poète romantique du XIXème.
C'est un extrait de son roman "L'Eve future", magnifique oeuvre de fiction qui développe un peu la même idée que le Metropolis de Fritz Lang quelques quarante ans avant la réalisation du film.
J'avais déjà calligraphié ce texte il y a quelques années mais sans en être totalement satisfait. Cette fois, je voulais faire un ciel qui ne soit pas le ciel standard des enluminures mais quelque chose d'un peu original. Je crois que l'objectif est atteint, mais peut-être est-ce juste que je n'ai pas la culture suffisante et que j'ai reproduit sans le savoir quelque chose d'existant.
Quoi qu'il en soit, je suis assez content de ce ciel à base d'aquarelle et d'encre ferro-gallique.



Pour voir la composition dans son intégralité, c'est ici

[ 2 commentaires ] ( 1994 vues )   |  permalink  |    |   ( 3 / 7389 )

<<Premier <Précédent | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | Suivant> Dernier>>