Rien que la mer immense et déserte 
Une nouvelle composition dans la galerie.
Il s'agit d'un extrait de La mort à Venise de Thomas Mann.
La première partie du texte est composée de versales enchevêtrées en alternant les fonds d'encre et d'aquarelle, je ne suis pas mécontent de l'effet produit.
Même si ce genre de composition était commun au Moyen-Age, les couleurs choisies ici sont résolument modernes.
La seconde partie est composée en onciale qui suivait souvent ce genre de versales dans les manuscrits romans.



[ Ajouter un commentaire ] ( 1437 vues )   |  permalink  |    |   ( 3 / 8247 )

<<Premier <Précédent | 89 | 90 | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | Suivant> Dernier>>