Tu as souri 


Début de la nouvelle intitulée Les Dieux de Vladimir Nabokov.
C'est un texte magnifique, j'aurais aimé calligraphier l'intégralité de la nouvelle mais le texte est un peu long :-), je me suis donc contenté des deux premiers paragraphes.
Il m'a évidemment fallu recommencer plusieurs fois, vous n'imaginez quand même pas que c'est tombé juste dès le premier essai !

Je suis finalement content de cette version, toutes les lignes se terminent à la fin d'un mot ou par une césure correcte entre deux syllabes.

Le dégradé n'est pas mal, il n'y a pas de "cassure" dans la teinte, j'aurais juste aimé qu'il soit un peu plus prononcé.
J'ai commencé avec un gris car même si le papier est noir, mon pigment noir l'est encore plus et, dans ma première version, j'avais les premières lignes qui étaient plus sombres que le papier, une ligne qui se confondait complètement avec lui et les autres qui allaient en s'éclaircissant, l'effet n'était pas terrible.

Pour voir le texte dans son entier, c'est dans la galerie.
La plus grande difficulté a quand même été d'arriver à le numériser, les photos, malgré la multiplicité des réglages employés, ne rendaient absolument rien, j'ai donc du me résoudre à le scanner et là encore, je ne suis pas réellement satisfait.... les limites de la technologie (ou de ma capacité à l'utiliser).

[ Ajouter un commentaire ] ( 1864 vues )   |  permalink  |    |   ( 3 / 17760 )

<<Premier <Précédent | 91 | 92 | 93 | 94 | 95 | 96 | 97 | 98 | 99 | 100 | Suivant> Dernier>>